Bastien Alex - Les auteurs

  Bastien Alex

Les articles de Bastien Alex

Depuis plusieurs années, les états-Unis produisent des hydrocarbures non-conventionnels : gaz et pétrole de schiste. Certains pensaient que cette nouvelle source d'or noir allait chambouler la politique étrangère de Washington. Surtout avec le Moyen-Orient. Mais est-ce aussi simple ? Réponse de Bastien Alex, chercheur à  l'Iris, spécialiste des questions énergétiques. L'hypothétique indépendance énergétique américaine liée à  l'essor du secteur des hydrocarbures non conventionnels (gaz et pétrole de schiste), la politique du pivot asiatique amorcée fin 2011 ainsi que les hésitations sur la crise syrienne ont permis l'émergence de la thèse d'un désengagement américain du Moyen-Orient. Selon cette dernière, disposant de ressources fossiles en quantité suffisante et voyant son opinion publique et ses finances fatiguées des guerres d'Afghanistan et d'Irak, Washington serait en mesure de se détourner du Moyen-Orient, et même de rompre avec la turbulente Arabie saoudite, allié historique dans la région depuis le pacte du Quincy en 1945.